Les principes d’Alexander sont communiqués par un toucher unique soutenu par des repères verbaux et visuels. Un stimulus est donné pour agir. Une pause permet à l’étudiant de prendre conscience et de prévenir les habitudes nuisibles enracinées dans la réaction immédiate. Cela ouvre la voie à une réponse plus coordonnée. Ensemble, l’étudiant et le professeur bâtissent une nouvelle intégration de l’esprit et du corps en activité. L’expérience et la compréhension acquises durant une leçon sont intégrées à la vie quotidienne.

Vous serez en mesure d’appliquer ce que vous apprenez à votre vie quotidienne immédiatement. Vingt leçons sont recommandées pour une compréhension pratique de la technique. Au début, la fréquence des leçons est plus importante que la longueur de celles-ci pour accélérer le processus et pour que le professeur vérifie les « impasses ».

Les 10 premières leçons

  • Une leçon de 30 minutes et une leçon de 40 minutes par semaine, durant cinq semaines, sont idéales.
  • Des leçons hebdomadaires de 45 minutes sont recommandées par la suite.

Après 20 leçons

La régularité est le secret pour continuer à approfondir votre compréhension des principes et à raffiner leurs applications. Les étudiants suivent des leçons régulièrement ou périodiquement.

Communiquez avec nous pour obtenir de plus amples renseignements et pour prévoir une leçon d’introduction.

brigitte Caron
brigitte@ottawaalexandertechnique.ca
613-789-7972

ou

Francis Caron
francis@ottawaalexandertechnique.ca
613-789-9996

 

M. Alexander a créé ce qui peut vraiment être appelé une physiologie de l’organisme vivant. Ses observations et ses expériences se rapportent au fonctionnement réel du corps, à l’organisme en mouvement, et en mouvement dans les conditions ordinaires de la vie : se lever, s’asseoir, marcher, se tenir debout, utiliser les bras, les mains, la voix, des outils de toutes sortes.

 L’éducation est la seule méthode sûre que l’humanité possède pour orienter sa propre destinée.

Professeur John Dewey, philosophe américain et éducateur

Juste au moment où vous ressentez l’impulsion de faire quelque chose, arrêtez.

Texte sacré zen (anonyme)

Photos : Roxanne Lafleur